Aller au contenu

Logement subventionnĂ© en Espagne 👈🏠🏠

Logement subventionnĂ© en Espagne 👈🏠🏠

Qu’est-ce que le logement social ?

Le logement social (VPO) est un type de logement promu par l’administration publique espagnole. L’administration ou des constructeurs/promoteurs privĂ©s proposent des logements Ă  un prix infĂ©rieur Ă  la valeur du marchĂ© si certaines conditions et obligations sont remplies. Le logement social est Ă©galement connu sous le nom de « Vivienda con ProtecciĂłn PĂșblica » ou « Vivienda Protegida ».

L’objectif des OPV est de permettre aux citoyens Ă  faibles revenus d’acheter ou de louer un logement dĂ©cent et adĂ©quat Ă  des prix abordables.

Conditions d’obtention d’un logement social

Qui peut bĂ©nĂ©ficier d’un de ces logements sociaux ?

D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, pour qu’un logement soit classĂ© comme logement social, une sĂ©rie d’exigences lĂ©gales sont Ă©tablies Ă  la fois pour le logement et pour l’acheteur.

Les exigences auxquelles les logements doivent répondre sont, entre autres, les suivantes :

  • Taille maximale
  • Le prix

En ce qui concerne les exigences de l’acheteur, nous pouvons souligner les points suivants:

  • Le revenu, normalement exprimĂ© en multiples de l’IPREM (Índice PĂșblico de Renta de Efectos MĂșltiples),
  • la non-disponibilitĂ© d’un autre logement,
  • l’enregistrement du recensement sur le territoire de l’administration.

Lorsque le nombre d’acheteurs potentiels dĂ©passe le nombre de logements sociaux proposĂ©s, les autoritĂ©s tendent Ă  les attribuer.

⚠ Il convient de garder Ă  l’esprit que les diffĂ©rentes communautĂ©s autonomes d’Espagne ont lĂ©gifĂ©rĂ© en la matiĂšre et qu’il n’existe donc pas de rĂ©gime uniforme dans l’ensemble du pays.

Qualification de logement subventionnĂ© ✅

Lorsque les logements sont classĂ©s comme logements sociaux, l’acheteur et le constructeur /promoteur bĂ©nĂ©ficient de certains avantages et obligations.

En outre, tant que les biens sont classés comme logements sociaux, ils doivent respecter certaines obligations légales.

👉 Avantages et obligations pour l’acquĂ©reur de l’OPVL

Le plus grand avantage que vous obtenez est l’accĂšs Ă  un logement Ă  un prix nettement infĂ©rieur Ă  celui du marchĂ©. Dans de nombreux cas, vous pouvez Ă©galement obtenir des aides financiĂšres ou des subventions pour l’achat.

En ce qui concerne les obligations, les logements subventionnĂ©s sont soumis Ă  des rĂšgles particuliĂšres. Tout d’abord, vous devez utiliser le bien comme rĂ©sidence habituelle. D’autre part, si vous souhaitez vendre le bien, le prix de vente sera fixĂ© par l’administration, qui dispose Ă©galement d’un droit de prĂ©fĂ©rence.

👉 Obligations du constructeur ou du promoteur

  • Le constructeur ou le promoteur s’engage Ă  ne pas vendre le bien au-delĂ  d’un prix maximum fixĂ© par l’administration. En gĂ©nĂ©ral, les prix sont trĂšs infĂ©rieurs Ă  la valeur du marchĂ©.
  • En termes d’avantages, le promoteur recevra une aide pour le financement d’une partie du projet. Il peut s’agir d’un financement Ă  hauteur de 80 % Ă  un taux d’intĂ©rĂȘt faible. Dans de nombreux cas, les gouvernements imposent au constructeur la construction de logements sociaux comme condition pour autoriser la construction de logements libres.

DĂ©chĂ©ance ❌

En fonction de l’arrĂȘtĂ© royal auquel ils sont soumis, du type de logement qu’ils constituent ou des subventions reçues (prĂȘts directs, conventionnĂ©s ou bonifiĂ©s, etc.), la protection des logements sociaux peut durer entre 15 et 50 ans. Toutefois, passĂ© ce dĂ©lai, le logement devient automatiquement ou officieusement libre.

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, aprĂšs 15 ans et un jour, il est possible de dĂ©qualifier volontairement le bien. Ce processus entraĂźne le remboursement de l’aide financiĂšre qui a Ă©tĂ© reconnue. Dans de nombreux cas, il peut s’agir d’une exonĂ©ration du droit de timbre, d’une rĂ©duction de l’IBI pour les premiĂšres annĂ©es, entre autres.

L’organisme chargĂ© de mener Ă  bien la procĂ©dure de disqualification est l’administration chargĂ©e du logement dans la communautĂ© autonome et la municipalitĂ© correspondantes.

Dans le cas de Madrid, il s’agit de la Direction gĂ©nĂ©rale de l’architecture et du logement et de la mairie de Madrid. Vous devrez Ă©galement vous adresser Ă  la ConsejerĂ­a de Transportes, Movilidad y Agenda Urbana (anciennement Ministerio de Fomento) et Ă  la ConsejerĂ­a de Hacienda de la Comunidad de Madrid.

  • DĂ©lais : Cette procĂ©dure peut durer environ cinq mois et il est impossible de connaĂźtre le montant exact du remboursement avant de l’avoir entamĂ©e. Toutefois, si nous dĂ©cidons d’abandonner la procĂ©dure une fois qu’elle a commencĂ©, nous ne sommes pas obligĂ©s de le faire. Ces montants peuvent aller de 0 euro Ă  30 000 euros.

Il faut savoir que tous les logements protĂ©gĂ©s ne peuvent pas ĂȘtre disqualifiĂ©s. Par exemple, les logements publics (VPP) ou ceux soumis au dĂ©cret royal 801/2005 ne peuvent pas ĂȘtre disqualifiĂ©s. Cela ne signifie toutefois pas que vous ne pouvez pas les vendre, mais que vous devrez les vendre Ă  un prix plus Ă©levĂ©. Dans ce cas, le prix sera fixĂ© par la communautĂ© autonome correspondante.

Types de logements sociaux

  • Logement public subventionnĂ© : lorsque le promoteur du projet est l’administration publique elle-mĂȘme. En d’autres termes, c’est un organisme public qui gĂšre l’achat du terrain, le financement et la construction.
  • Logement subventionnĂ© dĂ©veloppĂ© par le secteur privĂ©. En revanche, lorsque le promoteur est une entitĂ© privĂ©e, on parle de logements subventionnĂ©s promus par le secteur privĂ©.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *